Chauffage électrique ou à eau en rénovation?

L’installation d’un plancher chauffant est toujours possible en rénovation qu’en construction neuve. Pour cela, on peut choisir entre deux types de plancher chauffant : le système de chauffage électrique et le système de chauffage hydraulique. Pour vous aider à faire un bon choix, analysons ensemble les différences entre ces deux technologies. En principe, ce choix dépend en partie de ce que vous voulez avoir exactement.

image-plancher-chauffant

Le plancher rayonnant électrique :

Le plus convoité de tous les systèmes de chauffage est celui du plancher rayonnant électrique. Et voilà pourquoi.

·         L’installation :

Ce système est simple à poser. Les composants qui constituent un plancher rayonnant électrique sont moins complexes. Il doit comporter :
–        un isolant performant qui limite la déperdition thermique et optimise l’émission de la chaleur
–        des câbles chauffants caractérisés par une résistance thermique minimale qui assurent la diffusion calorifique
–        une couche protectrice qui selon le cas peut être absente
–        un revêtement de sol : la partie supérieure du plancher.
En mode électrique, on peut monter un thermostat d’ambiance pour la régulation de la température d’une façon très précise. Chaque élément contribue à la performance du sol chauffant. Il faut bien les choisir.

·         L’inconvénient :

Comme toute chose possède un mauvais côté, le mode électrique présente aussi une limite. Le désavantage le plus familier concerne l’énergie impliquée. On sait tout que le courant électrique n’est pas gratuit. Au contraire, cette énergie est coûteuse. Même si le coût d’investissement est moyen, le coût d’exploitation peut grimper au plafond si on ne considère pas les tarifs qui prennent en compte les heures creuses.

·         Les avantages :

Par ses avantages, on opte le plus souvent pour lui. Ces avantages sont d’ordre économique et surtout une question de temps. Les plus remarquables sont :
–        la facilité et la simplicité de l’installation parce que le temps nécessaire ne constitue pas une éternité. Le temps est prolongé en fonction de la surface de la pièce à chauffer. Une demi-journée suffit pour une petite salle.
–        le travail d’installation est non salissant. On utilise fréquemment la solution sèche pour ne pas endommager les câbles électriques qui chauffent le sol.
–        le raccordement des câbles électriques se réalise directement sur un circuit électrique. En même temps, on peut poser un régulateur de température parfois piloté par une programmation.
–        on peut réutiliser directement la salle après que les travaux d’installation soient faits.
–        souvent, les planchers chauffants électriques bénéficient des crédits d’impôts et des prêts à taux zéro.
Ce qui fait que le système du plancher chauffant est la meilleure solution pour les œuvres de réhabilitation et de rénovation.

Le plancher chauffant à eau :

En rénovation, on peut penser au mode de chauffage qui fonctionne, en grande partie avec de l’eau chaude. Cela offre autant d’avantages que d’inconvénients.

·         L’installation :

La réalisation d’un sol chauffant hydraulique comprend plusieurs étapes dont :
–        la préparation du sol porteur : on le nettoie, on le corrige en cas d’imperfection. Il faut que le sol de support soit complètement plan et horizontal.
–        la pose de l’isolant
–        l’installation du réseau de tubes. Les tubes servent de conduite pour l’eau chaude qui va transmettre une chaleur. Le chauffage de l’eau se fait à basse température.
–        le recouvrement des tubes à l’aide d’une chape d’enrobage. L’épaisseur du recouvrement doit permettre la diffusion de chaleur
–        le revêtement du sol.
Le plus souvent, on le couple à une autre source d’énergie comme la chaudière, les panneaux solaires, la pompe à chaleur air-eau pour un plancher chauffant. Il peut également être alimenté par une énergie bio, un fioul, etc.

·         Les points négatifs :

Pour la rénovation, le plancher chauffant à eau présente quelques points faibles :
–        l’installation est plus lourde : puisqu’on travaille avec une construction déjà existante, on doit adapter l’installation suivant l’architecture du bâti. Cette adaptation est complexe et surtout onéreuse.
–        la réalisation du plancher hydraulique prend plus de temps. Après la pose de l’élément chauffant, on doit attendre plusieurs heures voire jours avant de passer à l’étape ultérieure. Même en solution sèche, on doit respecter certains temps avant la mise en marche du sol chauffant.
–        si le logement est habité, on doit prévoir un déménagement pour pouvoir finir convenablement l’installation.
–        l’installation en rénovation semble salissant à cause de la chape humide et aussi de la plomberie. Les canalisations doivent être intégrées dans l’ épaisseur du plancher chauffant en rénovation.
–        le raccordement est compliqué. On doit lier le réseau de tubes avec les collecteurs et la chaudière.
–        ce système nécessite un entretien régulier pour éviter les rouilles et le dépôt de calcaire dans les tuyaux.

·         Le grand atout :

Le choix d’un plancher chauffant hydraulique permet de faire une économie à la maison. Certes, le coût d’investissement est plus cher, mais l’exploitation est presque gratuite vu que l’énergie utilisée est de l’énergie renouvelable la plupart du temps.

Les instructions pour parfaire la rénovation :

Avant de procéder à des travaux d’installation plancher chauffant, dans le cas d’un plancher chauffant en rénovation , on doit impérativement mener une petite étude. L’étude consiste à faire un bilan thermique, à calculer les épaisseurs de chaque élément constitutif du plancher chauffant.
Le problème commun de ces deux types de chauffage est l’insuffisance de la hauteur de réservation. Les portes, les bais vitrés, l’escalier et les prises électriques sont les premières victimes du manque de réservation. En cas de raccourcissement des portes, on est face à une mauvaise présentation de la maison. D’ailleurs, c’est pour éviter ce genre de problème qu’on doit effectuer une étude précise avant d’entamer pratiquement les étapes d’installation. Sans oublier que les travaux doivent être obligatoirement encadrés par des professionnels experts.
On en déduit également l’utilisation d’un plancher chauffant mince qui peut régler les problèmes de réservation. Un système mince permet de gagner plus de hauteur de réservation. Autrement dit, il réduit à moitié la réservation nécessaire. Une bonne nouvelle, le système aminci convient autant pour le plancher chauffant électrique que pour le plancher chauffant hydraulique.

Quoi qu’il en soit, en neuf ou en rénovation, Euroradiant reste votre meilleur allié en termes de chauffage. Pour connaître davantage sur les planchers chauffants Euroradiant, cliquez ici.

Cet article Chauffage électrique ou à eau en rénovation? est apparu en premier sur EuroRadiant.

Publicités

Auteur : Euroradiant - Plancher Chauffant

EuroRadiant est un plancher chauffant nouvelle génération: un planchant chauffant rayonnant électrique. Il propose des caractéristiques thermiques et économique bien supérieures aux planchers chauffants électriques standards ou aux planchers chauffant hydraulique (à eau)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s