À propos de l’épaisseur plancher chauffant

Tous les éléments constitutifs d’un sol chauffant, en total, forment l’épaisseur plancher chauffant. L’ensemble inclut le sol porteur, l’isolant, l’élément chauffant, le recouvrement et le revêtement de sol. Le plus souvent, la dimension excède 10 cm. La détermination de cette épaisseur fait partie des calculs à effectuer pour le dimensionnement de chaque pièce du local lors d’une nouvelle construction.
Dans le cas d’une rénovation et de réhabilitation, l’épaisseur plancher chauffant constitue presque toujours un problème de réservation.

Quelques incommodités dues à l’épaisseur plancher chauffant :

L’installation d’un plancher chauffant requiert une certaine hauteur de réservation en rénovation. L’épaisseur plancher entraîne une modification de la hauteur sous plafond. Elle peut changer également le bas de porte et de l’escalier.
Même la place des prises du courant doit être déplacée et rehaussée. D’ailleurs, dans la norme NF C 15-100, des prescriptions sur la disposition des prises électriques sont mentionnées.

Les solutions envisageables pour faire face à ces contraintes :

Ces problèmes se rencontrent surtout en rénovation. Pour faire face à ces contraintes, quelques issues peuvent être à prévoir, notamment :

– Réduire le sol de support. Autrement dit, on le rabaisse pour conserver la hauteur sous plafond. Cette solution est seulement possible en rez-de-chaussée sur terre-plein. Le petit inconvénient, c’est qu’il peut être cher.
– Procéder à une installation mince. Pour un plancher chauffant électrique ou hydraulique, cela permet de gagner au moins la moitié de la hauteur de réservation. Un sol chauffant aminci réduit considérablement la réservation nécessaire.
– Pour les installations à l’étage, par contre, il est préférable de poser des isolants entre les solives dans le cas d’une maison traditionnelle. Sinon, pour les constructions à ossature en bois ou tout simplement pour les bâtis neufs, l’isolation idéale se réalise entre les poutrelles préfabriquées.

Quelle épaisseur pour les couches d’isolation ?

La résistance thermique et l’épaisseur de l’isolant définissent en majeure partie l’épaisseur du plancher chauffant. Si la résistance thermique de l’isolant est assez puissante alors on ne nécessite qu’un simple isolant dont l’épaisseur est relativement faible.

Néanmoins, la variation de l’épaisseur de l’isolant est en fonction de la situation du sol de support également. À noter qu’il existe une différence pour un plancher rayonnant électrique et un plancher chauffant hydraulique.

Pour un plancher chauffant électrique :

L’épaisseur minimale d’un isolant standard qui possède une valeur de la résistance thermique entre 2,20 et 2,50 m².K/M ou plus est égale à 55 mm. Pour un isolant à face aluminium réfléchissante, 13 mm constituent une épaisseur idéale.

L’isolant standard correspond au plancher en contact avec local chauffé comme à l’étage et au plancher en contact avec vide sanitaire ou local non chauffé avec isolation. La valeur de la résistance thermique isolant impliquée est supérieure ou égale à 2,20 m².K/M.

Pour un isolant qui possède une résistance thermique plus grande que 1 m².K/M, un isolant moins épais suffit. C’est comme dans le cas d’un plancher en contact sur extérieur ou pour un plancher en contact avec vide sanitaire ou local non chauffé sans isolation spécifique en sous face.

Pour un plancher chauffant à eau :

Si le sol porteur est sur vide sanitaire ou sur cave ou encore sous-sol non chauffé alors la résistance thermique de l’isolant doit être supérieure ou égale à 2,10 m²K/W. L’épaisseur de l’isolant doit être au moins 7 mm. Un isolant à face alu réfléchissante constitue un bon exemple.

Si la valeur de la résistance thermique se trouve entre 0,75 et 1,70 m²K/W, l’épaisseur de l’isolant correspondante est de 45 mm. Un sol porteur sur terre-plein non isolé ou sur terre-plein isolé ou sur local chauffé requièrent un isolant standard de cette épaisseur.

Ces résultats sont issus du CPT PRE et du DTU 65.14.

On peut avoir les mêmes résultats avec un isolant en mousse polyuréthane vu que son épaisseur se trouve entre 45 et 60 mm. D’ailleurs, c’est le plus performant de tous les isolants. La résistance thermique mise en question avec ce type d’isolant est de 2,20 à 2,60 m².K/M.

L’épaisseur plancher chauffant influence-t-elle la performance du système ?

Bien évidemment, la performance du système de chauffage a un rapport avec l’épaisseur du plancher chauffant. C’est pourquoi la plupart du temps, la hauteur du plancher chauffant est limitée.

Les systèmes de chauffage ordinaires :

Pour les planchers chauffants classiques, cette hauteur peut dépasser 10 cm. Parfois, la valeur atteint 18 cm. Cela fait de ces systèmes, un système qui consomme beaucoup d’énergie par rapport au système de la nouvelle génération.

Une importante épaisseur due surtout à la hauteur du recouvrement provoque une forte inertie du plancher. Cela entraîne un temps de chauffage plus long. Par la suite, il demande plus d’énergie pour que la diffusion de la chaleur soit répartie dans toute la pièce entière.

Il est toujours recommandé de bien réaliser une étude sur le bilan thermique avant l’installation proprement dite. Une étude qui se focalise sur l’évaluation de l’épaisseur de chaque élément constitutif du système entier.

Les systèmes de chauffage minces :

Ce type de système se base sur le fait que plus l’épaisseur du plancher chauffant est basse, plus son poids est inférieur. Cela permet une émission de la chaleur plus rapide et plus efficace. Le temps de chauffage est réduit.

Prenons l’exemple du système plancher rayonnant Euroradiant. Il s’agit d’un système de la nouvelle génération.  Il convient particulièrement pour les travaux de rénovation. Sa faible épaisseur qui ne dépasse pas 5 mm permet au système d’être plus économique et plus performant. Ce plancher rayonnant ne requiert que 10 minutes de chauffage pour une utilisation de 60 minutes.

Un système mince est recommandé puisqu’il peut réduire votre facture mensuelle en électricité. Ainsi, le confort et le bien-être sont obtenus à bas prix. Entre autres, le plancher chauffant mince ne possède quasiment pas d’inertie. Un plancher chauffant de faible épaisseur doit posséder une résistance thermique minimale pour pouvoir diffuser la chaleur au-delà de la surface superficielle du revêtement de sol. En mode hydraulique, les calculs sont plus compliqués.

Cet article À propos de l’épaisseur plancher chauffant est apparu en premier sur EuroRadiant.

Advertisements

Auteur : Euroradiant - Plancher Chauffant

EuroRadiant est un plancher chauffant nouvelle génération: un planchant chauffant rayonnant électrique. Il propose des caractéristiques thermiques et économique bien supérieures aux planchers chauffants électriques standards ou aux planchers chauffant hydraulique (à eau)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s