Comment entretenir un plancher chauffant ?

Le plancher chauffant qu’il soit électrique ou à eau, est conçu pour offrir le confort, peu importe le climat. Si l’installation d’un plancher chauffant suivait toutes les règles régies par les différentes normes, alors les travaux de maintenance ne sont pas nécessaires. Par contre, un plancher hydraulique demande régulièrement des interventions surtout au niveau de la pompe à chaleur, de la chaudière et des tubes. Le plus important des traitements est le désembouage.

Entretien du plancher chauffant électrique :

Le mode de chauffage électrique ne requiert aucun entretien. Ce qui rend son utilisation ultrasimple. Le système plancher électrique est développé pour être sécuritaire. Même les câbles chauffants ne risquent pas de provoquer des flammes ni de court-circuit étant donné qu’ils sont munis d’une gaine isolante avec une épaisseur du recouvrement importante.
Les ennemis du plancher sont les perforations et les perçages. Dans ce cas, le sol chauffant nécessite une intervention. Il est rare de rencontrer une surtension ou un échauffement. Ces risques peuvent se produire si et seulement si l’alimentation électrique est défectueuse ou si la section des conducteurs est relativement basse comparée à la puissance libérée. Il faut également savoir qu’en matière de revêtement du sol, il faut éviter les tapis épais. Cela peut chauffer la dalle.
En plancher chauffant électrique, la seule intervention concerne les branchements. D’ailleurs, les raccordements restent aisés vus que la boîte de connexion est facile à accéder. L’état des protections au tableau électrique, le thermostat, la sonde thermique doivent être vérifiés avant de chauffer la pièce.

Un entretien plus sévère pour le plancher chauffant à eau :

Le système de chauffage de sol utilisant l’eau exige des entretiens plus rigoureux. Il faut systématiquement surveiller la pompe à chaleur air eau du plancher chauffant et les circuits hydrauliques.

L’entretien octroyé pour la pompe à chaleur :

La pompe à chaleur doit être vérifiée et raccommodée si nécessaire tous les ans. Elle figure parmi les générateurs de chaleur sophistiqués donc elle exige le savoir-faire des professionnels experts. La fréquence de la révision est d’une fois par an pour les systèmes de chauffage unique et au moins deux fois par an pour les planchers réversibles.
Lors de l’inspection, on doit vérifier le compresseur, la régulation, l’étanchéité des circuits, l’état des échangeurs et des filtres ainsi que la charge en fluide frigorigène. Dans le cas où votre pompe serait aérothermique, examinez plus souvent si l’air arrive sans obstacle à l’appareil. S’il y a des obstacles comme les feuilles mortes, et toutes sortes de débris, il faut les éliminer immédiatement de l’appareil.

La maintenance de la chaudière :

La chaudière d’un plancher chauffant à eau est un appareil important à bien entretenir. Sa préservation est dictée par des réglementations strictes. L’entretien est régi par l’arrêté du 15 août 2009 qui stipule les règles pour entretenir les chaudières d’une puissance calorifique située entre 4 et 400 kW.

Ce qu’il faut faire pendant l’entretien de la chaudière :

  • nettoyer le corps de chauffe
  • nettoyer le brûleur ; un brûleur trop sale favorise la surconsommation et l’émission de monoxyde de carbone
  • vérifier et ajuster les débits de gaz et la combustion
  • réviser le raccordement et le ramonage du conduit de fumée
  • examiner et rétablir les pièces et entités de régulation
  • vérifier les sécurités.

Pour le nettoyage du brûleur, il faut insister sur les dispositions particulières dans le cas de brûleur à air soufflé, mais également sur la veilleuse si elle existe. Dans le cas du contrôle de la combustion solide, c’est important de mesurer la teneur en monoxyde de carbone. En réalité, elle doit être au-dessous de 50 ppm. Les chaudières automatiques, par contre, émettent des particules polluantes telles que le gaz carbonique qu’il faut évaluer la teneur.

Le technicien doit faire un rapport de son intervention dans une attestation d’entretien à déposer au commanditaire après 15 jours au moins à compter du jour de la visite. Cette attestation est valable pour deux ans.

Le contrôle des circuits hydrauliques :

???????????????????????

L’entretien est renouvelé tous les cinq ans, au plus tard tous les sept ans. Pour ce faire, le circuit doit passer à un désembouage. Avec le temps, le fluide chauffé à basse température finit par provoquer la formation des boues dans le réseau de tubes.

Pour éliminer efficacement ce dépôt de boue, il faut savoir comment elle est formée.

Les causes :

  • L’eau avec pH mal équilibré provoque rapidement une corrosion. Les tubes métalliques sont plus sujets. Par conséquent, si aucune intervention n’est faite, les tubes peuvent être altérés et le générateur reste en panne.
  • L’oxygène est également néfaste pour les tubes parce que la consommation d’énergie peut être surélevée, mais aussi la chaleur diffusée sera hétérogène. On assiste à un inconfort avec production de bruits de fonctionnement.
  • L’eau qui circule dans les tubes peut être dure, d’où la formation des tartres.

Les signes de formation de boue :

Lorsque vous sentez des zones froides ou que vous entendez des bruits de gargouillis, ceux-ci annoncent la présence de boues dans les tubes. Parfois aussi, la couleur de l’eau durant une purgation est noir ou rouge, c’est sans doute à cause de la boue dans le circuit.

Les solutions:

Afin de remédier à cela, on doit faire un désembouage. Il existe deux méthodes :
– Une méthode chimique : un adoucisseur d’eau est puissant contre les dépôts de calcaire. Il est nécessaire avant tout de vider et de rincer toutes les boucles du circuit jusqu’à l’évacuation totale des boues. Cela peut durer pendant deux à sept jours ou encore plus en cas extrême.
– Une méthode physique : il s’agit d’un désembouage hydrodynamique. On fait décoller les dépôts formés dans les parois des tubes par des ondes de choc. Ce procédé est suivi d’une vidange et un rinçage de chaque boucle avec alternance de flux. Le traitement de désembouage peut prendre un ou deux jours.
Pour plus d’efficacité, l’opération est complétée par une injection de produit inhibiteur de corrosion et d’entartrage sans oublier de nettoyer les circulateurs.

Quoi qu’il en soit, si vous recherchez un plancher chauffant qui ne nécessite pas beaucoup d’entretien et qui est très pratique, optez pour le produit Euroradiant. Pour plus de renseignements sur ce produit, suivez ce lien.

Cet article Comment entretenir un plancher chauffant ? est apparu en premier sur EuroRadiant.

Publicités

Auteur : Euroradiant - Plancher Chauffant

EuroRadiant est un plancher chauffant nouvelle génération: un planchant chauffant rayonnant électrique. Il propose des caractéristiques thermiques et économique bien supérieures aux planchers chauffants électriques standards ou aux planchers chauffant hydraulique (à eau)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s